Non classé

Les espaces de coworking en première ligne

19 février 2018

Une alternative, qui offre un cadre de travail optimal et encourage la dimension collaborative, c’est le travail dans un espace de coworking proche de son domicile. Tous les salariés ne sont pas égaux face au télétravail à domicile : manque de place, environnement peu propice à la concentration, problématique de coupure vie pro / perso… Pour ceux qui ne souhaitent pas travailler de chez eux, l’entreprise dispose de l’alternative de ces tiers-lieux désormais nombreux sur le territoire.

Certains accords d’entreprise sur le télétravail, comme chez EDF, précise cette possibilité de travailler en coworking. Dans ces entreprises, on constate en général que 10 à 15% de salariés télétravailleurs choisissent l’option en tiers-lieu / coworking.

C’est un cercle vertueux : plus les salariés l’adopteront, plus cela en attirera de nouveaux… sans compter que l’offre d’espaces se consolide dans les grandes villes.

SILCA, filiale du groupe Crédit Agricole, fait partie de ces entreprises précurseurs, et les résultats sont probants. Pour Agnès Daoudal, responsable des relations sociales : « Les tiers-lieux nous ont semblé parfaits pour modifier notre façon de travailler et de vivre ensemble. Le coworking permet en effet aux collaborateurs de se rencontrer différemment, de collaborer et d’être plus innovants. »

Un pourcentage qui sera amené à augmenter avec l’amplification du phénomène et également avec les nouvelles Ordonnances Macron :

Pour conclure, le Plan de Mobilité est donc une belle opportunité pour les entreprises : c’est une occasion unique d’adopter de nouveaux modes d’organisation. Un premier pas vers l’intégration de ce que sera le travail dans quelques années, c’est-à-dire mobile et dispersé, et surtout une réponse satisfaisante aux aspirations revendiquées des collaborateurs.