Non classé

Quel bureau demain ? Les étudiants du Centre Michel Serres répondent à cette question

8 novembre 2018
Etudiants Centre Michel Serres

Quel bureau demain ? C’est la vaste question à laquelle 8 étudiants du Centre Michel Serres ont tenté de répondre dans le cadre de leur recherche universitaire.Ils se sont principalement questionnés sur l’aspect du bureau du futur en réfléchissant aux évolutions possibles du monde du travail, mais aussi des motivations et besoins des salariés.

Après 5 mois d’enquête, de réflexion et de partages, les étudiants ont présenté des scénarios prospectifs poussés à leur paroxysme pour susciter le débat.

Découvrez leurs propositions en détails sur le bureau de demain.

Créer des personae pour pouvoir se projeter

Afin de déterminer quelles sont les problématiques les plus couramment rencontrées par les salariés et comment y répondre, les étudiants ont définis 12 personae.

Ces personae, c’est-à-dire des profils type de salariés, ont été répartis par statut. Trois profils ont été retenus car amenés à rencontrer le même type de problème : un cadre fixe, une touriste d’affaire et un startuper.

Pour chacun d’entre eux, les étudiants ont établi une fiche profil les décrivant ainsi que leur journée de travail type.

Ils ont ensuite listé toutes les problématiques rencontrées par ces personae au cours d’une journée de travail, par exemple : la conscience écologique, le besoin de créer de nouvelles opportunités, etc.

Les problématqiues les plus cohérentes et intéressantes ont été retenues.

Les problématiques rencontrées

  • Envie de rentabiliser le temps (transport, services)
  • Créer de nouvelles opportunités (#réseau #partage)
  • Besoin d’être toujours disponible
  • Développement des façons de travailler plus flexibles (statut, espace, horaires) • Besoin d’être polyvalent
  • Apprendre toute la vie
  • Cohésion du groupe dans un contexte de travail à distance
  • Importance d’établir des liens de travail moins formels (#informalité dans l’ambiance de travail)
  • Préoccupation évidente de la santé
  • Contrôle à distance par RH / MANAGER
  • Pas de confiance de la part du manager
  • Pas d’épanouissement au travail
  • Besoin d’appartenir à une communauté
  • Personnaliser son espace de travail (#comme à la maison)
  • Peur de perdre son confort

Au final, deux problématiques ont été sélectionnées pour imaginer des solutions permettant d’y répondre. Il s’agit des problématiques “Rentabiliser le temps” et “Créer de nouvelles opportunités”.

Pour cela, nous avons inventé deux scénarii pour chaque problématique, chacun apportant une solution possible pour la résoudre.

Chacune des propositions est illustrée par une affiche en lien avec une maquette ou une animation.

Rentabiliser le temps et l’espace

Dématerialisation complète du bureau

Quel bureau demain ?

 

La ville éclatée se décompose en plusieurs espaces, un centre historique très dense, une ville homogène privilégiant les liaisons douces qui lient urbanisation et espaces végétalisés, ainsi que des espaces agricoles préservés en périphérie.

Quel bureau demain ?

 Organisation et assistance par intelligence artificielle

L’intelligence artificielle Othello devient l’assistant privilégié des salariés et managers : il permet de gagner du temps en facilitant le quotidien de ses utilisateurs via son interface mobile et sa connexion aux bâtiments.

  Quel bureau demain?

L’intelligence artificielle Othello devient l’assistant privilégié des salariés et managers : il permet de gagner du temps en facilitant le quotidien de ses utilisateurs via son interface mobile et sa connexion aux bâtiments.

 

Créer des opportunités

 Changement régulier de fonction

Au fur et à mesure des expériences et des rencontres, des pôles de compétences apparaissent dans le parcours du salarié.

 Rencontres et collaborations : le QR Cube

 

A chaque espace de travail est disposé un QR Cube, il suffit de le scanner pour accéder au contenu de la communauté.

 

« Au terme de ce semestre d’innovation, nous avons mis en commun nos domaines de compétence dans le but d’appréhender un possible futur du travail. Ce futur prend place dans un présent où préfigure certaines tendances. Ces con- séquences se retrouvent à de multiples échelles, du territoire à l’espace privé, et se modifient dans l’organisation du travail et de la société.  Le bureau de demain est un sujet qui nous concerne tous et sur lequel il est important de s’interroger afin de s’adapter au travail de demain. Ainsi chacun d’entre nous est acteur de cette transformation. » C’est la conclusion des étudiants du Centre Michel Serres.

En savoir plus sur le Centre Michel Serres

Leave a Reply